Droit à l’oubli

Communiqué de presse – mardi 24 mars 2015

Signature du protocole d’accord sur le droit à l’oubli – AERAS

 La signature du protocole AERAS en présence de Monsieur le Président de la République

marque pour les Aguerri(e)s une avancée sociale considérable.

Alors même que les Aguerris venaient de terminer leur 3ème conférence nationale – où les sujets sociaux qui nous touchent sont autant abordés que le suivi médical à long terme – la signature de cette accord donne de l’espoir à tous les aguerri(e)s. Ce type d’avancée sociale valide l’intérêt de notre démarche entamée il y a 4 ans.

Voilà 1 an l’engagement du Président de la République était fort et nous avait donné beaucoup d’espoir.

La discussion entre assureurs et partenaires a porté ses fruits meme si au coté des autres associations de patients, nous serons bien sur attentifs à la bonne réalisation des engagements de ce troisième protocole AERAS.

Concrètement le protocole sur le droit à l’oubli rend légal la « non déclaration de son passé médical » pour 2 catégories d’anciens malades : Les enfants atteints avant l’age de 15 ans + Toutes les personnes dont les traitements ont pris fin depuis 15 ans.

Par ailleurs les aguerris dont les traitements se sont terminés depuis moins de 15 ans auront accès à des tarifs normaux d’assurance de prêt bancaire si leur pathologie fait partie d’un liste officielle. Liste qui est amenée à évoluer en fonction du progrès des traitements.

Le nombre d’adultes guéris d’un cancer de l’enfant ne cesse de croître, estimé à 25 000 en France. Les progrès médicaux des 30 dernières années permettent aujourd’hui à la plupart des enfants atteints de cancer de guérir … mais le poids de cette guérison est lourd. Il accentue et multiplie les difficultés d’une vie qui s’ouvre devant eux et qu’il s’agit de remplir au mieux face à ces nouvelles contraintes.

Publicités